Banner

Intervention of Rev. Prof. Dr. Jerry Pillay at the WIFHW conference at the WCC in Geneva

World Inter-Faith Harmony Week (WIFHW), 7 February 2023

Theme: Religion in Service to Peace, Human Dignity and Justice for all

WCC General Secretary’s Greeting to the WIFHW meeting
delivered on behalf of Rev. Prof. Dr. Jerry Pillay
by Rev. Dr. Kuzipa Nalwamba, Programme Director for Unity, Mission and Ecumenical Formation)

Voir ci-dessous pour le texte en français.


Introduction

The World Council of Church welcomes you to the Ecumenical Centre for the commemoration of the 2023 World Interfaith Harmony Week. In a global context where violence, terrorism, the climate crisis and religious intolerance are globalized, our work together as religious players is sustained by gatherings like this to reflect on our collaborative service in the world.

Examples from WCC Programme Work

During this year’s week of interfaith harmony, the WCC celebrates interfaith collaboration that is evident in our programme work:

  1. At the recent Vatican Conference on Women and Interreligious Encounter our staff responsible for Middle East work spoke about the WCC’s learning from that region where “different cultural, ethnic, and religious groups have lived together for thousands of years without the need of any kind of ‘interreligious encounter' since they shared a dialogue of life.”[1]
  2. The WCC programme on children collaborated with UNEP Faith4Earth, Muslim Council of Elders, NY Board of Rabbis and Greenfaith in addressing climate-induced root causes of displacement and mass-migration, through Climate-Responsible Finance: A Moral Imperative towards Children. The collaboration aims to popularise awareness on the role of banking choices in the climate emergency. Churches Commitment to Children (CC2C) is a collaboration around the joint statement Protecting Children's Dignity: call to action for children on the move, launched in Rome last December on the World Day of Prayer and Action for Children.
  3. Our programme on stateless people held an “Interfaith Symposium on Statelessness” in 2017, which led to the Interfaith Affirmations on Belongingnessdraft document in mid-2021 with inputs from Religions for Peace and the Institute on Statelessness and Inclusion. The Interfaith Affirmations on Belongingnesswere issued and adopted on 9 May 2022, during the meeting of the Multi-Religious Council of Leaders (MRCL), a multi-religious group convened by UNHCR and Religions for Peace to promote protection and solutions for refugees, stateless, and internally displaced people. [2]
  4. On migration:
    1. The WCC-Roman Catholic joint working group has published a study document on migration.[3]
    2. The WCC also participated in the 2012/13 UNHCR-interreligious initiative on the theme “Welcoming the Stranger”, offered in several languages to underline the key role religious leaders play in serving migrants and displaced people.[4]
    3. The high-level conference on the refugee crisis in Europe convened by the World Council of Churches on 18-19 January 2016, and co-sponsored by UNICEF, UNFPA and UNHCR, brought many faith-based, civil society and UN partners to discuss and strategize on the issue of migration in Europe.
  5. In the area of Ecumenical Education and Formation: The ethical and theological reflection on religion and violence, migration and social and eco-justice are an integral part of the Core Course in Ecumenical Studies at Bossey Ecumenical Institute.
  6. On combatting racial discrimination and xenophobia:
    1. The WCC programme concerned notes that religious spaces are a refuge of choice for migrants, providing shelter and accompaniment, especially in the global north where state systems have been roundly accused of systemic racist and xenophobic attitudes towards Africans, Asians and Arabs.
    2. The programme emphasises the role of religions to challenge systemic and structural racism and xenophobia. To this end, WCC works with the World Muslim Communities Council (WMCC), Global Forum for Communities Discriminated on Work and Descent (GFOD) to encourage faith communities to respond to increasing cases of displacements, mass-migrations and the racism and xenophobia.
    3. The pivotal joint WCC-Vatican conference on  Xenophobia, Racism and Populist Nationalism in the Context of Global Migration, held in Rome on 18-20 September 2018, which brought together Christians from different denominations and regions together with representatives of inter-religious, civil society and inter-governmental partners.

Conclusion

The WCC 11th Assembly held in 2022 affirmed our next strategic period as a Pilgrimage of Justice, Reconciliation and Unity, envisioned our continued interfaith dialogue and collaboration as a way to witness to the Christian faith and way of life as we recognise and promote shared spiritual, moral and the socio-cultural values found in different religions. These values promote harmony and propel our collective service to peace, dignity and justice for God’s people and all God’s creation.

Rev. Prof. Dr Jerry Pillay
General Secretary
World Council of Churches

[1] https://www.oikoumene.org/news/at-vatican-conference-on-women-and-interreligious-encounter-women-are-not-variables-but-constants

[2] For more information see, https://www.oikoumene.org/what-we-do/statelessness; https://www.oikoumene.org/resources/publications/the-invisible-among-us 

[3] https://www.oikoumene.org/sites/default/files/2022-08/10thReportStudyDocuments_web.pdf

[4] https://www.unhcr.org/51b6de419.html


 

Version française


Thème : La religion au service de la paix, de la dignité humaine et de la justice pour tous

Salutations du Secrétaire général du COE à la réunion de la WIFHW - présentées au nom du Révérend Dr Jerry Pillay par le Révérend Dr Kuzipa Nalwamba, Directeur de programme pour l'unité, la mission et la formation œcuménique

Introduction

Le Conseil œcuménique des Eglises vous souhaite la bienvenue au Centre œcuménique pour la commémoration de la Semaine mondiale interconfessionnelle de l'Harmonie 2023. Dans un contexte mondial où la violence, le terrorisme, la crise climatique et l'intolérance religieuse sont mondialisés, notre travail commun en tant qu'acteurs religieux est soutenu par des rassemblements comme celui-ci pour réfléchir à notre service collaboratif dans le monde.

Exemples de programmes de travail du COE

Au cours de la semaine de l'harmonie interreligieuse de cette année, le COE célèbre la collaboration interreligieuse qui est évidente dans notre travail de programme :

1 Lors de la récente Conférence du Vatican sur les femmes et les rencontres interreligieuses, notre personnel responsable du travail au Moyen-Orient a parlé des enseignements que le COE a tirés de cette région où "différents groupes culturels, ethniques et religieux ont vécu ensemble pendant des milliers d'années sans qu'il soit nécessaire de procéder à une quelconque "rencontre interreligieuse", puisqu'ils ont partagé un dialogue de vie".

2 Le programme du COE sur les enfants a collaboré avec le PNUE Faith4Earth, le Conseil musulman des anciens, le Conseil des rabbins de New York et Greenfaith pour s'attaquer aux causes profondes des déplacements et des migrations massives induites par le climat, par le biais de « Climate-Responsible Finance » : Un impératif moral envers les enfants. Cette collaboration vise à populariser la prise de conscience du rôle des choix bancaires dans l'urgence climatique. « Churches Commitment to Children » (CC2C) est une collaboration autour de la déclaration commune « Protecting Children's Dignity : call to action for children on the move », lancée à Rome en décembre dernier lors de la Journée mondiale de prière et d'action pour les enfants.

3 Notre programme sur les apatrides a organisé un "Symposium interconfessionnel sur l'apatridie" en 2017, qui a débouché sur le projet de document "Affirmations interconfessionnelles sur l'appartenance" à la mi-2021, avec des contributions de Religions pour la Paix et de l'Institut sur l'apatridie et l'inclusion. Les Affirmations interconfessionnelles sur l'appartenance ont été publiées et adoptées le 9 mai 2022, lors de la réunion du « Multi-Religious Council of Leaders » (MRCL), un groupe multireligieux convoqué par le HCR et Religions pour la Paix pour promouvoir la protection et les solutions pour les réfugiés, les apatrides et les personnes déplacées à l'intérieur de leur pays.

4 Sur les migrations :

a.         Le groupe de travail mixte COE-Catholique romain a publié un document d'étude sur la migration.

b.         Le COE a également participé à l'initiative 2012/13 du HCR-interreligieux sur le thème "Accueillir l'étranger", proposée en plusieurs langues pour souligner le rôle clé que jouent les responsables religieux au service des migrants et des personnes déplacées.  

c.         La conférence de haut niveau sur la crise des réfugiés en Europe convoquée par le Conseil œcuménique des Églises les 18 et 19 janvier 2016, et coparrainée par l'UNICEF, le FNUAP et le HCR, a réuni de nombreux partenaires confessionnels, de la société civile et de l'ONU pour discuter et élaborer des stratégies sur la question des migrations en Europe.

5 Dans le domaine de l'éducation et de la formation œcuménique : La réflexion éthique et théologique sur la religion et la violence, la migration et la justice sociale et écologique fait partie intégrante du cours de base en études œcuméniques à l'Institut œcuménique de Bossey.

6 Sur la lutte contre la discrimination raciale et la xénophobie :

a.         Le programme concerné du COE note que les espaces religieux constituent un refuge de choix pour les migrants, en leur offrant un abri et un accompagnement, en particulier dans le Nord du monde où les systèmes étatiques ont été largement accusés d'attitudes racistes et xénophobes systémiques à l'égard des Africains, des Asiatiques et des Arabes.

b.         Le programme met l'accent sur le rôle des religions dans la lutte contre le racisme et la xénophobie systémiques et structurels. A cette fin, le COE travaille avec le Conseil mondial des communautés musulmanes (WMCC), le Forum mondial des communautés discriminées en raison de leur travail et de leur ascendance (GFOD) pour encourager les communautés religieuses à répondre aux cas croissants de déplacements, de migrations de masse et de racisme et de xénophobie.

c.         La conférence pivot conjointe COE-Vatican sur la xénophobie, le racisme et le nationalisme populiste dans le contexte des migrations mondiales, qui s'est tenue à Rome du 18 au 20 septembre 2018, et qui a rassemblé des chrétiens de différentes confessions et régions ainsi que des représentants de partenaires interreligieux, de la société civile et intergouvernementaux.

Conclusion

La 11e Assemblée du COE, qui s'est tenue en 2022, a affirmé que notre prochaine période stratégique serait un Pèlerinage de justice, de réconciliation et d'unité, et a envisagé la poursuite de notre dialogue et de notre collaboration interreligieux comme un moyen de témoigner de la foi et du mode de vie chrétiens, dans la mesure où nous reconnaissons et promouvons les valeurs spirituelles, morales et socioculturelles communes aux différentes religions. Ces valeurs favorisent l'harmonie et propulsent notre service collectif en faveur de la paix, de la dignité et de la justice pour le peuple de Dieu et toute la création divine.

Follow on Facebook Follow on X (Twitter) Follow on Vimeo Follow on Youtube Follow on Instagram Follow via Flickr Follow via RSS Follow on Linkedin
Save
Cookies user preferences
We use cookies to ensure you to get the best experience on our website. If you decline the use of cookies, this website may not function as expected.
Accept all
Decline all
Read more
Analytics
Tools used to analyze the data to measure the effectiveness of a website and to understand how it works.
Google Analytics
Accept
Decline